CONFERENCE BUDGETAIRE REGIONALE ANALAMANGA : VERS UNE DECENTRALISATION EFFECTIVE

Les 05 et 06 août derniers, les conférences budgétaires régionales ont eu lieu à Taolagnaro et dans les cinq (05) Chefs-lieux de Province, à savoir Toamasina, Mahajanga, Toliara, Antsiranana et Fianarantsoa. Quant à Analamanga, la conférence budgétaire régionale s’est tenue ce jour à Anosy. Tout comme celles qui se sont déjà déroulées en début de semaine dans les autres localités susmentionnées, cette conférence budgétaire régionale d’Analamanga se veut être la plateforme de rencontre des Parlementaires, des Représentants de l’Etat, des Collectivités Territoriales Décentralisées, des Services Techniques Déconcentrés, des Organisations de la Société Civile et Secteur Privé. L’objet étant de rassembler les idées pour aboutir à une Loi des Finances Initiale (LFI) cohérente.

L’organisation des conférences budgétaires régionales part de l’initiative du Ministère de l’Economie et des Finances (MEF) et du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation (MID) d’asseoir une égalité régionale dans l’élaboration de la LFI au titre de l’année 2020. Dans son discours d’ouverture, Tianarivelo Razafimahefa, Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation a souligné que la tenue de la conférence budgétaire régionale est une phase importante dans l’élaboration de la LFI. En effet, pour que la décentralisation émergente soit effective, les propositions de chaque partie doivent être entendues et prise en compte.

De son côté, Richard Randriamandrato, Ministre de l’Economie et des Finances, a déclaré qu’il est temps que la confiance soit rétablie entre le peuple et le Gouvernement, surtout en matière de gestion des deniers publics, d’où la nécessité de cette concertation. Ce haut responsable a également confirmé que dorénavant les diverses procédures seront allégées afin que le développement du pays soit palpable rapidement. Tous deux ont précisé que la tenue des conférences budgétaires est opportune pour faire connaître et dévoiler des propositions pour la LFI. D’après les précisons apportées par les deux Ministres, il ne s’agit pas d’une occasion à saisir pour entamer une démarche de demande d’avantages.

Vous aimerez aussi...