COMMUNIQUE DE PRESSE

Ce lundi 17 juin 2019 se tient le lancement officiel du Guide de l’exécution budgétaire suivi de l’inauguration de la nouvelle infrastructure de la Direction Générale des Finances et des Affaires Générales (DGFAG) de la Région Atsinanana. Cette cérémonie marque une étape importante dans la mise en œuvre des nouvelles réformes entrant dans le système de gestion des finances publiques malagasy. Le Ministère de l’Economie et des Finances (MEF) a, en effet, procédé à la simplification des démarches pour optimiser la fluidité de l’exécution budgétaire, et pour renforcer les efforts portés dans l’accompagnement des Ordonnateurs et des organismes publics à s’initier progressivement au concept de budget de programme. Cette initiative a été appuyée par le Trésor américain et l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID) à la suite d’une demande d’assistance technique émanant du Ministère chargé des finances publiques pour la mise en œuvre d’un projet visant l’amélioration de procédures budgétaires.

La mise à jour du Guide de l’exécution budgétaire (version Ordonnateur Secondaire-ORDSEC- édité en 2015), fruit de ce partenariat, a ainsi été jugée nécessaire, permettant aux acteurs budgétaires de jouer pleinement leur rôle. Faut-il remarquer qu’une meilleure appropriation des règles et procédures relatives à l’exécution budgétaire est primordial pour asseoir une bonne gouvernance financière. Les budgets contribuent efficacement à réaliser les objectifs de la politique publique, mais également à fournir au public des services de bonne qualité. Ils permettent également la mise en œuvre des projets dans les délais impartis à condition qu’ils reposent sur des Cadres Budgétaires à Moyen Terme crédibles et fiables, qu’ils soient exécutés tel que prévus, que les recettes et les dépenses soient minutieusement contrôlées. Par ailleurs, la performance en matière budgétaire doit faire l’objet d’un suivi attentif au moyen de rapports périodiques sur la situation. Disposer d’un système de gestion active de la trésorerie est aussi indispensable pour honorer tous les engagements financiers dans les délais requis.

Associé au nouveau programme de formation, le présent Guide concerne le budget de l’Etat hormis les Etablissements Publics Nationaux (EPN) et les Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD). Il comprend trois grandes parties portant sur les Procédures de l’exécution des dépenses, les Procédures de l’exécution des recettes et les Procédures de clôture de gestion. De cette manière, il vise à apporter des éclaircissements sur les règles et les procédures pratiques de l’exécution du budget, à optimiser la gestion des crédits et à responsabiliser davantage les ORDSEC dans l’exercice de leurs fonctions. Il traitera les rôles et attributions de l’Ordonnateur dans l’exécution du budget, tant en recettes qu’en dépenses, selon la logique des résultats mise en place par la Loi Organique relative aux Lois de Finances (LOLF) de 2004. Enfin, il fournira les procédures d’une manière détaillée et pratique concernant les champs d’intervention de tous les acteurs budgétaires.

Vous aimerez aussi...